l'APB... c'est demain !

Quelle orientation choisir après le bac ? 

...Sans doute le plus "gros" problème à résoudre au début de notre vie d'adulte et pour lequel rien ni personne ne nous a réellement préparé.

Nombreux sont les élèves de terminal qui appréhendent le moment fatidique où il faudra  faire ses voeux sur le site Admission Post-Bac. 

 

L'éducation nationale et les parents font de leur mieux pour orienter l'étudiant, mais celui-ci ne sait pas toujours le métier qu'il voudra faire plus tard.

Mis à part quelques exceptions, beaucoup ne se sont d'ailleurs jamais vraiment posés la question sérieusement auparavant. 

La plupart savent pourtant déjà très bien ce qu'ils ne veulent surtout pas faire plus tard - en général le  métier de papa ou maman - , mais à part ça ils sont bien incapables de savoir ce qui les motive vraiment. C'est pourquoi, certains entament parfois des études dans les matières où ils ont le plus de facilité, quand ils ne choisissent pas celle enseignée par le professeur le plus sympa du lycée.

 

L'étudiant est donc face à des professeurs, des parents, des conseillers d'orientation qui voudraient bien l'aider à choisir son cursus mais qui sont démunis devant tant d'indécisions. Le même constat se répète de génération en génération : D'un côté, « l'adolescent qui ne sait pas ce qu'il veut », et de l'autre « les adultes qui ne servent à rien. »

Comment limiter les erreurs d'orientation ?

Cette question ne s'adresse pas seulement à l'adolescent. Elle concerne aussi les parents et tout le système éducatif, car les erreurs de parcours mettent tôt ou tard tout ce beau monde dans l'embarras.

Et pourtant, il existe bien des moyens qui permettent de trouver son métier. On peut répondre à des questionnaires en ligne qui recommandent des métiers en fonction de votre profil.

C'est toujours intéressant, mais on ne s'y retrouve pas toujours. Sans comptez que c'est pas toujours évident de savoir quelles sont les réponses qui ont conduit aux résultats.

Pour ceux que ça ne dérange pas de mettre leur avenir entre les mains d'un algorithme, il n'y a pas de soucis. Pour les autres, qui n'aiment pas se faire dicter leurs choix, je leur propose une petite démarche en 7 étapes. 

Elle est certes un peu plus longue que de répondre à un questionnaire et vous demandera plus de réflexion, mais je pense que l'investissement vaut le coup.

Les socio-styles
Les socio-styles

1 ) Savoir ce qui vous motive le plus

Tout d'abord, cela peut paraître contre-intuitif, mais je ne vous recommanderais pas de vous focaliser sur le métier.

Vous allez plutôt commencer par déterminer l'activité que vous pourrez faire toute votre vie en y prenant du plaisir.

Ne parlons pas de salaire, d'horaire de travail ou de sécurité de l'emploi pour l'instant ! Tous ces critères ne tiendront pas le choc des années si vous devez faire quelque chose qui ne vous plait pas pendant toute votre vie. Vous ne vous voyez tout de même pas, à votre âge, vous rendre au boulot tous les jours avec la boule au ventre, j'imagine ?

 

Parlons plutôt de votre profil de personnalité qui vous suit (apparemment) depuis l'âge de six ans.

Certains parlent de traits de caractères, d'autres veulent à tout prix les codifier en qualités et défauts. Peu importe les appellations et les polémiques sur le sujet ! Laissons ça aux intellectuels qui se plaisent à couper les cheveux en quatre. L'important c'est que ça nous éclaire sur ce qui nous motive le plus dans nos activités :

 

Certains, par exemple, affectionnent les relations humaines, quand d'autres éprouvent le besoin d'exprimer leur créativité. D'autres encore se focaliseront sur le résultat, peu importe les moyens pour l'atteindre, alors que les derniers auront plaisir à entrer dans le détail des choses qui les entourent. Une fois que vous connaîtrez votre profil, vous comprendrez pourquoi certaines choses vous motivent actuellement plus que d'autres, ainsi que tout ce qui a  peu de chance de vous motiver plus tard. 

 

A ce stade, l'objectif n'est pas de connaitre vos traits de personnalité en détail, mais de savoir par quoi vous pourriez être motivés ou non. Vous trouverez en cliquant ici un site qui vous explique les "socio-styles" et vous permettra de déterminer le vôtre. Vous trouverez d'ailleurs de nombreux sites qui traitent du sujet (site A, site B, site C,...).

2 ) Connaître le " domaine " qui vous attire le plus.

Je parle ici du domaine au sens large et non pas des matières enseignées en classe.

J'en distingue quatre, mais vous pouvez en ajouter si vous le souhaitez. L'important c'est qu'ils soient suffisamment distincts pour éviter les recouvrements, d'autant qu'on pourra toujours affiner par la suite : 

  1. la Santé (soigner les autres) ,
  2. le Service à la personne (aider les autres),
  3. l'Art (transmettre des émotions)
  4. et la Technique (fabriquer des choses).

Avant d'en ajouter, assurez-vous qu'il n'existe pas déjà en partie dans l'un des 4. Prenons le Commerce, par exemple. Si vous pensez que le point 3 (ou éventuellement le 2) ne couvre pas déjà ce domaine, alors ajoutez-le en indiquant sa particularité entre parenthèses.

 

Dans cette étape, vous allez barrer le(s) domaine(s) qui vous repousse(nt) et entourer celui ou ceux qui vous attire(nt) le plus, tout en essayant de faire abstraction (pour l'instant) du métier vers lequel cela pourrait vous conduire. Pour les trouver plus facilement, vous pouvez vous remémorer les évènements passés ou actuels qui dénotent votre dégoût, votre refus ou votre plaisir dans la réalisation de certaines tâches ou activités.

 

Si cette étape ne vous permet pas de choisir un seul domaine, elle vous permettra au moins d'éliminer ce qui vous déplait déjà aujourd'hui,... et aura peu de chances de vous plaire plus demain.

3 ) Un croisement entre profil et domaine.

En croisant les résultats précédents, des idées vont vous venir concernant LE TYPE D'ACTIVITE que vous vous verriez en train de faire plus tard.

Ne cherchez pas encore à y associer un métier. Essayez plutôt d'en définir  "les contours":

 Imaginez-vous en train de faire l'activité, et posez-vous les questions suivantes : 

- où cela me plairait de faire cette activité, en France, à l'étranger, dans une petite entreprise, dans une grande... ?,

- quand j'aimerais faire cette activité, tous les jours à heures fixes, n'importe quand,.... ?

comment je la réalise, avec quel moyens, quels outils, quelles personnes...?

 

La réponse à la question pourquoi se trouve dans votre profil de personnalité.

 

Exemple : Je suis Contrôlant et j'adore bricoler (démonter de vieilles montres pour voir comment ça marche, peindre les volets de la maison, réparer des choses cassées,...). En croisant mon profil et mes domaines (à la fois technique et service à la personne), je peux m'imaginer en train d'aider les gens à résoudre des problèmes techniques.

Cela ne me dit pas encore le métier avec précision, mais je sais déjà ce qui m'importera le plus dans le métier que je choisirai. A contrario, je ne me vois pas du tout en train d'éplucher des dossiers derrière un bureau ou "jouer la comédie" devant un public...

4 ) Etablir la liste des métiers possibles.

Après avoir laissé "mijoter" tout ça, des idées de métiers devraient venir à l'esprit.

Si ce n'est pas le cas, vous pouvez toujours consulter les 27 options possibles proposées par l'ONISEP.

Notez toutes les idées sans faire de censure, sauf si elles ne sont pas en accord avec votre profil et votre domaine.

Méthode CDD
Méthode CDD

5 ) Le tri des métiers.

A présent que vous avez la liste de tous vos métiers possibles, il s'agit de trouver celui qui vous correspondra le plus, ou si vous préférez, celui dans lequel votre profil s'exprimera le mieux. En effet, même si je suis convaincu que n'importe qui peut réussir dans n'importe quel métier à force de travail et d'acharnement, l'idéal serait tout de même de choisir celui pour lequel vous aurez le plus de points forts et de motivation, et bien évidemment le moins de points faibles.

 

C'est la raison pour laquelle nous allons parler à présent de critères de choix. En effet, maintenant que le terrain est déblayé et que vous avez une vraie liste d'options possibles en accord avec votre personnalité, il va falloir les départager pour trouver la meilleure de toutes.

 

Pour ça, il existe deux méthodes possibles pour vous aider, selon le nombre de critères que vous vous fixez :

  • Si le choix ne dépend que d'UN SEUL critère (ce dont je doute fort !), vous pourrez utiliser la technique OTC  que vous trouverez expliquée en détail en cliquant sur la page d'accueil du site
  • Si votre choix repose sur plusieurs, une seconde méthode nommée BCNA (But Critères Notation Analyse) aussi simple, mais également plus longue, vous permettra de mettre en évidence le choix qui répondra le plus probablement à vos attentes.

6 ) Le choix des études. 

Une fois l'objectif (le métier) en ligne de mire, reste à choisir le meilleur chemin pour y arriver, (en l'occurrence les études). C'est là que les conseillers d'orientation, les professeurs, les parents, les sites de l'ONISEP et de l'Etudiant vous conseilleront bien plus efficacement que je ne pourrais le faire sur les formations, les filières et les écoles.

Et au cas où vous hésiteriez ensuite sur le classement des différentes filières ou écoles, vous pourrez à nouveau recourir aux outils OTC et BCNA pour y voir plus clair. 

7 ) Admission Post Bac.

Reste à renseigner vos voeux sur le site Admission Post-Bac, en mettant par ordre de préférence les filières qui vous guideront le plus efficacement vers l'objectif final, puis dans chaque filière les établissements à nouveau triées par ordre de préférence.

Vous pourrez encore modifier ce classement avant le 31 Mai, mais je doute que vous ayez besoin de le refaire si vous avez suivi ces étapes.

8) Au boulot !

A présent que vous avez une idée plus précise de votre futur métier et du cursus qui vous y mènera, j'espère que vous êtes encore plus motivé pour aller en cours.

Alors, bon courage et n'attendez pas la dernière minute pour vous fixer sur votre métier, car plutôt ce sera fait et plutôt vous pourrez vous consacrer entièrement à vos études... l'esprit tranquille.

Conclusion : 

Cette démarche repose sur l'utilisation de quatre outils :

  1. les socio-styles, que vous trouverez n'importe où sur internet (Contrôlant, Promouvant, Analysant, Facilitant),
  2. les quatre grands domaines d'activités, (Santé, Service à la personne, les Arts et la Technique),
  3. la technique de classement mono-critère (OTC),
  4. la méthode de classement multi-critères (BCNA). 

Les quatre premières étapes sont les plus importantes dans le processus de décision.

Une fois réalisées, contactez-moi pour les deux autres. Je me ferai un plaisir de vous aider.

Commentaires : 1
  • #1

    Yun Kennerson (dimanche, 05 février 2017 20:32)


    I could not resist commenting. Well written!